Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Atelier 2C 

Corps Illusoire Impur / Conscience - Vacuité

Dans le bardo du rêve, nous utilisons trois approches particulières pour réaliser la véritable nature des apparences et de notre Esprit. Ces trois approches reposent sur des entraînements au corps illusoire, au yoga du rêve ainsi qu’au yoga de la luminosité.

Points essentiels à retenir

La pratique du corps illusoire porte sur les apparences que nous percevons durant la journée. Celle du yoga du rêve concerne les apparences accompagnant notre sommeil. Alors que le yoga de la luminosité travaille sur les apparences découlant du sommeil profond. Dans le troisième volet de cet Atelier, portant sur l’analyse des caractéristiques du corps illusoire Impur, nous nous pencherons sur la qualité de vacuité propre aux pensées qui meublent notre Conscience. De manière générale, un lien étroit existe entre une perception et une pensée. Aussitôt que nous voyons une forme, entendons un son ou ressentons une émotion, l'Esprit enregistre cette perception, émet une pensée à son sujet en appliquant une étiquette et en apposant un jugement. Cette pensée n'est pas solide, palpable, c'est nous qui la considérons comme telle. Selon les Enseignements bouddhistes, les pensées et les émotions possèdent la capacité d'augmenter la clarté de notre esprit, à la condition de ne pas les solidifier, c'est-à-dire, de ne pas les réduire à des étiquettes, ou de les figer dans des concepts. Tel un arc-en-ciel, une pensée surgit dans notre Esprit, demeure un certain temps, puis disparaît. Une autre pensée suit, ainsi de suite.   

Instructions

Motivé à comprendre la nature illusoire de tout ce qui nous entoure,voici un exercice qui nous aidera à comprendre que toute pensée est illusoire, donc vide d’existence propre. Pour y arriver, nous allons : A) Observer comment s'élève une pensée. B) La regarder sans essayer de la changer ou de l'étiqueter. C) La laisser partir sans s'y accrocher. D) Ne rien attendre d'autres après cette pensée.

Posture Idéale

Tout comme pour le premier Atelier, il faut retenir que toute méditation repose sur une posture adéquate. La posture respectant 7 points spécifiques est, idéalement, celle qui convient le mieux. Cette posture se résume ainsi : 1) prendre une position assise les jambes croisées, en lotus ou en tailleur; 2) colonne vertébrale droite; 3) épaules à la même hauteur et détendues; 4) menton et cou légèrement fléchis vers le bas; 5) les mains l’une dans l’autre, paumes vers le haut, placées dans le giron; 6) lèvres détendues et langue touchant le palais; 7) yeux demi-ouverts et diriger vers le prolongement du nez.

Posture - Variantes

Selon les limites physiques de chacun, il est permis d’adapter sa posture de façon à demeurer à l’aise et détendue. A cet égard, des variantes sont toujours possibles. En voici quelques-unes : 1) position assise sur une chaise droite, les deux pieds ancrés au sol; 2) certains suggèrent la paume gauche sur la droite; d’autres l’inverse; d’aucuns préfèrent les deux mains sur les cuisses, paumes tournées vers le haut; 3) certains préfèrent fermer les yeux.

Objectifs

Les objectifs de cet Atelier sont : A) Vivre l'expérience de la naissance et de la disparition d'une pensée pure, sans fabrication mentale. B) Reconnaître que nos pensées sont l'aspect Conscience - Vacuité de notre Esprit. 

Durée

:

15 minutes chronométrées!

Suite

:

Répéter quotidiennement pendant une semaine entière!

Référence :   Dzogchen Ponlop Rinpoché, p. 100 

Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire Petit Guide sur la traversée des Bardos Retour
© Angulimala 2013
Made with Xara