Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Atelier 5

Douleur & Maladie comme Voie

Afin de faciliter l’atteinte de l’Éveil, lorsque nous traversons le bardo de la Réalité absolue, ou Dharmata, sept entraînements sont suggérés par Padmasambhava, à savoir :  a) regarder la Nature de l’Esprit; b) visualiser les Mandalas des 100 Déités; c) prendre la Lumière, en tant que voie; d) prendre le Son, en tant que voie; e) prendre la Douleur et la Maladie, en tant que voie; f) prendre la Joie et la Détresse, en tant que voie; g) prendre les Émotions, en tant que voie. Dans cet atelier, nous nous arrêterons à la cinquième suggestion de Padmasambhava, soit celle de «  Prendre la douleur et la maladie comme moyen d’atteindre l’Éveil  ».

Points essentiels à retenir

Pour y parvenir, il faut apprendre à être présent à la douleur, elle-même, sans y attacher aucune étiquette. Développer une attention objective sur la douleur, la ressentir, sans aucun qualificatif et la laisser-aller sans s’y accrocher, telle est la stratégie à développer, ici. Toutes les expériences étant des expériences de l’Esprit, il est ainsi possible de regarder la Nature de son Esprit, grâce à l’expérience laissée par la douleur et la maladie.  

Instructions

Provoquer une douleur de trois intensités différentes, à 3 parties différentes du corps, soient : la cuisse, le bras et l’oreille et ce, de chaque côté du corps.  Par exemple, pincez votre cuisse gauche avec une intensité faible, observez 15-20 secondes; pincez la même cuisse avec une intensité intermédiaire, observez 15-20 sec.; pincez à nouveau avec une intensité forte, observez. Faites de même pour la cuisse droite, puis le bras gauche, le bras droit, et finalement pour le lobe de l’oreille gauche, puis celui de l’oreille droite. Éxécutez 4-5 rondes d’observations de la même manière! Se demander «  Quelle est cette douleur?   D’où vient-elle? Comment je la ressens?  » Observer la façon dont son intensité fluctue? Sa durée? Enlever progressivement les étiquettes affublant cette douleur. Lâcher prise complètement! A plus long terme, il faut développer, obstinément, cette habitude d’observation. Commencez par de petites choses, telles que : douleurs au genou, au dos, à la tête. Une fois l’habitude bien installée, il sera facile de transférer la procédure à toutes autres formes de douleurs ou de maladies.

Posture Idéale

Tout comme pour le premier Atelier, il faut retenir que toute méditation repose sur une posture adéquate. La posture respectant 7 points spécifiques est, idéalement, celle qui convient le mieux. Cette posture se résume ainsi : 1) prendre une position assise les jambes croisées, en lotus ou en tailleur; 2) colonne vertébrale droite; 3) épaules à la même hauteur et détendues; 4) menton et cou légèrement fléchis vers le bas; 5) les mains l’une dans l’autre, paumes vers le haut, placées dans le giron; 6) lèvres détendues et langue touchant le palais; 7) yeux demi-ouverts et diriger vers le prolongement du nez.

Posture - Variantes

Selon les limites physiques de chacun, il est permis d’adapter sa posture de façon à demeurer à l’aise et détendue. A cet égard, des variantes sont toujours possibles. En voici quelques-unes : 1) position assise sur une chaise droite, les deux pieds ancrés au sol; 2) certains suggèrent la paume gauche sur la droite; d’autres l’inverse; d’aucuns préfèrent les deux mains sur les cuisses, paumes tournées vers le haut; 3) certains préfèrent fermer les yeux.

Objectifs

Les objectifs de cet Atelier sont de : Préparer son Esprit à la pleine conscience. Apprendre à observer en balayant l’ensemble de son corps. Reconnaître le lâcher-prise.

Durée

:

15 minutes chronométrées!

Suite

:

Répéter quotidiennement pendant une semaine entière!

Référence :   Dzogchen Ponlop Rinpoché, p. 227

Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire Petit Guide sur la traversée des Bardos Retour
© Angulimala 2013
Made with Xara