Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Atelier 7

Phowa Amitabha

Avant qu’il ne devienne Bouddha, Amitabha énonça 48 vœux ou engagements, faute de quoi, il ne pourrait accepter de devenir un Éveillé. Parmi ces derniers, il y a les vœux 18-19- 20 et 22 qui portent directement sur ces engagements. Les adeptes du Mouvement de la Terre Pure, de Nichiren, modèlent toutes leurs pratiques sur ces vœux. C’est pourquoi, le phowa d’Amitabha est considéré comme le plus facile, pour les êtres ordinaires, comme nous. A noter, que cet exercice doit être supervisé par un Guide compétent!

Points essentiels à retenir

En résumé, trois conditions sont capitales, pour atteindre la Terre Pure de Déouatchène, ce sont  :  1) une foi inébranlable dans la portée des 4 vœux énoncés par Amitabha;  2) souhaiter ardemment parvenir en Déouatchène;  3) invoquer, régulièrement, la compassion du bouddha Amitabha. Avant de débuter cet exercice, il est important de prendre refuge dans les trois Joyaux!  

Instructions

 A) Visualisations préliminaires  1- bloquer les 8 orifices du corps (yeux, point entre sourcils, oreilles, narines, bouche, nombril, urètre, anus) avec la syllabe-germe HRI;  2- visualiser le canal central comme une canne de bambou, partant en-dessous du nombril et montant au sommet de la tête, jusqu’à la fontanelle (9 e  porte);  3- visualiser un bindu (goutte) rouge au niveau du chakra du cœur;  4- focaliser son attention sur le bindu rouge (sphère très lumineuse et transparente);  5- ce bindu constitue le vecteur sur lequel s’appuie le souffle (là où est le souffle, là est l’Esprit);  6- visualiser le bouddha Amitabha, assis au-dessus de sa tête, il est de couleur rouge; ses pieds bloquent l’ouverture du canal central.  B) Procédure concrète  1- inspirer lentement, profondément;  2- concentration sur le souffle;  3- rétention du souffle dans l’abdomen quelques secondes;  4- expiration lente;  5- visualisation d’un bindu rouge;  6- bindu rouge part du chakra du cœur et monte à la couronne;  7- deux émissions, à haute voix, syllabe HRI pendant montée du bindu;  8- une troisième émission de HRI, arrivé sur les pieds d’Amitabha;  9- bindu rebondit sur les pieds d’Amitabha et retourne au cœur; 10. reprendre le début de la procédure.

Posture Idéale

Tout comme pour le premier Atelier, il faut retenir que toute méditation repose sur une posture adéquate. La posture respectant 7 points spécifiques est, idéalement, celle qui convient le mieux. Cette posture se résume ainsi : 1) prendre une position assise les jambes croisées, en lotus ou en tailleur; 2) colonne vertébrale droite; 3) épaules à la même hauteur et détendues; 4) menton et cou légèrement fléchis vers le bas; 5) les mains l’une dans l’autre, paumes vers le haut, placées dans le giron; 6) lèvres détendues et langue touchant le palais; 7) yeux demi-ouverts et diriger vers le prolongement du nez.

Posture - Variantes

Selon les limites physiques de chacun, il est permis d’adapter sa posture de façon à demeurer à l’aise et détendue. A cet égard, des variantes sont toujours possibles. En voici quelques-unes : 1) position assise sur une chaise droite, les deux pieds ancrés au sol; 2) certains suggèrent la paume gauche sur la droite; d’autres l’inverse; d’aucuns préfèrent les deux mains sur les cuisses, paumes tournées vers le haut; 3) certains préfèrent fermer les yeux.

Objectifs

Les objectifs de cet Atelier sont de : Provoquer le passage du souffle dans le canal central. Mettre l’accent sur la rétention du souffle dans l’abdomen. En synchronisme avec le souffle, faire monter le bindu rouge du chakra du cœur au chakra de la couronne et vas et viens successifs.

Durée

:

30 minutes chronométrées!

Suite

:

Répéter une à deux fois par mois!

Référence :   Dzogchen Ponlop Rinpoché, p. 182

Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire Petit Guide sur la traversée des Bardos Retour
© Angulimala 2013
Made with Xara