Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Bardo du moment de la Mort - Essences

Essences génératrices

Au moment de la conception, les énergies masculines du père et celles féminines de la mère se joignent et nous commençons à exister. C’est ce que nous appelons les Essences Génératrices. Nous les appelons,communément, « bindus » (prononcez bindous) . Ils ont la forme de petites sphères vides, très lumineuses. Il y a le bindu blanc que nous héritons de notre père. Il loge dans le chakra du sommet de la tête. Il a la forme d’un HAM inversé. Il représente la Compassion et les Moyens Habiles. Dans l’union Forme-Vacuité, il représente la Forme. Le bindu que nous héritons de notre mère est rouge. Il loge dans le chakra en-dessous du nombril. Il a la forme d’un ASHÉ (c’est-à-dire le trait de la syllabe-germe HA). Il représente la Sagesse. Dans l’union Forme- Vacuité, il représente la Vacuité. Au moment de la mort, ces deux bindus vont fusionner dans le chakra du Cœur. Voici comment cela va se passer. Juste un peu avant la dernière respiration, le bindu blanc part du sommet de la tête et descend le long du Canal Central. Au même instant, le bindu rouge part du chakra en-dessous du nombril et monte dans le Canal Central. Les 2 bindus se dirigent vers le chakra du Cœur. Alors que le bindu blanc descend, une apparence blanche surgit dans l’Esprit. Il est dit que cette apparence ressemble à une lune brillante dans un ciel sans nuage. Au même instant, les 33 sortes de pensées liées à la colère, le premier poison-racine, se dissolvent complètement. On dit que la Conscience se dissout dans l’Apparence. Alors que le bindu rouge monte vers le chakra du Cœur, une apparence rouge surgit dans l’Esprit. Il est dit qu’elle ressemble à un soleil brillant dans un ciel sans nuage. Au même instant, les 40 sortes de pensées liées aux Désirs, le second poison-racine, se dissolvent complètement. On dit que l’Apparence se dissout dans l’Augmentation. Dans un troisième temps, les 2 bindus se joignent ensemble dans le chakra du Cœur. Ce faisant, ils compressent la Conscience, qui s’évanouit. Il est dit qu’une apparence sombre surgit, semblable à un ciel sans soleil, sans lune et sans étoile. Au même instant, les 7 pensées liées à l’Ignorance, le troisième poison-racine, se dissolvent complètement. On dit que l’Augmentation se dissout dans la Réalisation. La respiration interne s’arrête. C’est la fin du corps physique. Mais la vraie mort, à savoir la sortie définitive de l’Esprit du corps physique peut prendre encore jusqu’à 3 jours. Il y a alors perte de Conscience. C’est « l’Expérience Noire ». Sa durée varie d’une personne à l’autre, mais généralement, la sortie de l’Esprit est plutôt rapide. Dans “l’Expérience Noire”, la Conscience Base-de-Tout se dissout dans l’Espace, l’Espace se dissout en Luminosité. Cette Luminosité s’appelle « Alaya-Jnana » et symbolise la Sagesse d’un Être éveillé, d’un Bouddha. Cette Sagesse, c’est la Luminosité de la Base, le Dharmakaya, la nature véritable de l’Esprit. Dépendant du Bardo où nous nous situons, soit le Bardo de la Mort, de la Dharmata ou du Devenir, la Luminosité de la Base reflète une qualité particulière. Par exemple, dans le Bardo de la Mort, lorsque l’Espace se dissout dans la Luminosité, ce qui surgit c’est la Claire Lumière du Dharmakaya, ou du Corps de Réalité. C’est la Luminosité de la non-apparence, où l’Esprit n’a pas d’objet sur lequel se poser, la Conscience est alors vaste comme un ciel clair. Dans le Bardo de la Réalité Absolue, ou Dharmata, se manifeste une Luminosité de l’apparence pure et inconditionnée du Shambogakaya, ou Corps de Jouissance. Dans le Bardo du Devenir, apparaît la luminosité du Nirmanakaya, ou Corps de Manifestation. Selon la Tradition, la Luminosité du Dharmakaya exprime la Vacuité de l’Esprit; celle du Shambogakaya reflète son énergie rayonnante et la Luminosité du Nirmanakaya, son déploiement incessant d’apparences.

Conclusion

Tout cela peut sembler compliqué, mais en réalité, lors du moment de la mort, il s’agit de demeurer calme et détendu avec un Esprit ouvert et spacieux comme l’espace. Dans ces moments particuliers, la dévotion à un maître respecté est particulièrement bénéfique. Par exemple, chacune des dissolutions dans les chakras peut être accompagnée de la visualisation de notre Gourou. De même, nous pouvons réciter des mantras ou faire des souhaits spécifiques adressés à des Bodhisattvas, ou à des Bouddhas et ce, tout au long de notre vie, afin de couper la racine de la peur au moment de la mort.
Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire Petit Guide sur la traversée des Bardos
Conscience-Apparence - Bindu blanc - Poison-racine : Colère - Dissolution 33 cat. pensées
Expérience Noire - Arrêt respiration - Perte de Conscience - Durée : ... min - 3 jrs - Base-de-Tout... Espace - Espace ... Lumiosité - Luminosité...Alaya Jnana - Sagesse
Essences génératrices - Père : bindu blanc - Chakra Couronne - Compassion/Moyens habiles - Mère : bindu rouge - Chakra Sous-Nombril - Sagesse - Direction Chakra du Coeur
Apparence-Augmentation - Bindu rouge - Poison-racine : Passions - Dissolution 40 cat. pensées
Augmentation-Réalisation - Bindus rouge + blanc - Chakra du Coeur - Poison-racine : Ignorance - Dissolution 7 cat. pensées
© Angulimala 2013