Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Préambule

Sources Tibétaines Padmasambhava est un maître indien qui vécut au cours du huitième siècle de notre Ère. Ce grand Sage fut invité par le roi tibétain Trisong Detsen, vers les années 780, pour initier ses sujets aux enseignements du Bouddha Shakiamouni et commencer la traduction, en tibétain, de tous les textes accessibles à cette époque. Son influence fut déterminante car il amena la paix dans le royaume. Son influence se fait encore sentir de nos jours dans les différentes Écoles du bouddhisme tibétain. On lui doit plusieurs enseignements dont celui intitulé le Bardo Thödöl qui signifie « lecture à l’oreille d’un trépassé du déroulement des états intermédiaires qui s’annoncent». Ce traité porte sur les épreuves susceptibles d’être rencontrées par l’Esprrit d’une personne décédée dans les différentes étapes qui le conduiront vers une Renaissance dans un autre support physique. Plusieurs des enseignements de Padmasambhava, dont celui-ci, furent cachés, après son décès, dans diverses régions du Tibet pour une découverte ultérieure, i.e. lorsque les gens seraient assez matures pour les accueillir. C’est ainsi qu’il fallut attendre, au 14ième siècle, la naissance d’un grand maître de la lignée Nyingmapa, Karma Lingpa, pour retrouver le texte du  Bardo Thödöl. Ce texte de grande importance est le premier qui relate, en détails, les périgrinations d’un Esprit après le trépas.  Karma Lingpa l’intitula  « La grande libération par l’audition pendant les États intermédiaires ». En occident, ce texte est mieux connu sous le titre : « Livre des morts tibétain ». Ce texte a été étudié et commenté depuis plus de 600 ans par une nombreuse succession de Maîtres tibétains accomplis. Parmi les principaux ouvrages laissés par ces derniers, mentionnons : - « Le miroir qui rappelle et clarifie le sens général des bardos » écrit par Tsélé Natsok Rangdröl; - « Le trésor de la connaissance » de Jamgon Kondrül Lodreu Tayé. Malheureusement, ces ouvrages ne sont pas toujours disponibles en Occident! Sources Occidentales Ce n’est qu’au début du 20e siècle que le Bardo Thödöl paru en Occident. Nous devons la première traduction de ce texte au Lama Kazi Dawa Samdup. Sa version parue aux Presses de l’Université d’Oxford en Angleterre dans les années 1920 et fut éditée par le Dr Evans-Wentz. L’ouvrage paru sous le titre de « The tibetan book of the dead ». Ce n’est qu’en 1933 qu’une version française de cet ouvrage fut publiée. Sa traduction fut faite par Marguerite LaFuente. Plus près de nous, quatre ouvrages importants furent publiés sur le sujet. Nous devons le premier au maître tibétain Sogyal Rinpoché (1992); le second au maître vietnamien Thich Nhat Hanh (2002); le troisième au maître tibétain Dzogchen Ponlop Rinpoché (2009) et la dernière parution au tibétologue, le professeur Philippe Cornu (2009). En ce qui nous concerne, nous nous inspirerons principalement de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché intitulé “L’Esprit par-delà la mort: préparatifs pour le grand voyage “ que nous avons particulièrement apprécié pour la richesse de sa documentation, l’étendue de ses explications et sa grande limpidité!
Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire
Padmasambhava
Petit Guide sur la traversée des Bardos
Lama Samdup - Dr Wentz 1919
Made with Xara
© Angulimala 2013