Tiré de l’ouvrage de Dzogchen Ponlop Rinpoché

 Bardo du Rêve - Corps Illusoire Impur

Définition

Intervalle entre le moment où l’on perd conscience et celui où l’on retrouve conscience. Introduction Lorsque nous nous endormons, nous déconnectons nos cinq sens, qui se dissolvent dans la Conscience « Base- de-Tout », appelée aussi « Alaya-Vijnana », en Sanskrit. Nous devenons alors inconscients, comme au moment de la mort. Observer ce processus de dissolution est très utile pour simuler l’expérience finale. Quand nous rêvons, nous voyons des formes, entendons des sons, nous pouvons même sentir, goûter, avoir des sensations tactiles donc retrouver nos cinq sens. Il en est de même pour les émotions. Nous pouvons éprouver de la peur, de la colère, de l’amour, de la honte comme si nous étions éveillés. En somme, tant que nous nous rendons pas compte que nous rêvons, les expériences vécues dans cet état sont aussi vraisemblables et ressenties que celles vécues durant la journée. Cette constatation démontre, clairement, qu’il n’y a pas d’existence véritable des objets, des sensations et des émotions, pas plus que des situations rencontrées, dans l’un ou l’autre état, endormi ou éveillé. En définitive, tout n’est qu’apparence! De fait, pour qu’une chose existe, véritablement, il faut qu’elle réponde aux trois critères suivants : elle doit être une, indivisible et permanente. Toutes les autres choses sont constituées d’agrégats d’atomes, donc composites. En effet, s’il est admis qu’un caillou est solide et réel, du point de vue relatif, parce qu’il peut blesser quand il nous heurte, sa solidité et son existence, au niveau absolu, n’est plus aussi assuré. Pourquoi? Parce qu’une roche est composée d’une foule de matières qui, séparées l’une de l’autre, ne donne plus une roche mais une multitude de granules de toutes sortes, dont du sable ou autres substances qui, décomposées à leur tour, donneront une multitude d’atomes de toutes sortes, ... Tous les objets, toutes les formes peuvent être ainsi décomposés, indéfiniment, jusqu’au point où il ne restera  plus rien de tangible, de visible à nos yeux. Nous dirons que ce sont des Apparences-Vacuité. Du point de vue de l’ultime, il n’existe que de l’Espace, donc du Vide, et de la Conscience. La Vacuité-Apparence se définit comme l’union de l’Espace et d’une Conscience. C’est cette dernière qui construit tous les phénomènes perçus, c’est-à-dire les Apparences. Lorsque l’Esprit devient vraiment conscient de cette réalité, il est dit « Éveillé ». Somme toute, travailler avec le Bardo du Rêve, c’est en arriver à nous rendre compte que les Apparences sont inséparables de la Vacuité. Une fois que nous pouvons identifier le rêve comme n’étant rien de plus qu’une illusion, nous pourrons nous en servir comme un antidote à notre confusion. En utilisant les méthodes, suggérées par Padmasambhava, nous pourrons transformer les Apparences impures, présentes dans nos rêves, par des Apparences pures, basées sur la Sagesse. Petit à petit, notre Esprit pourra prendre le contrôle de nos rêves, notamment, en tablant sur la stabilité, obtenue à l’aide de la méditation Shamatha. Padmasambhava nous a transmis trois façons, d’utiliser le Bardo du Rêve, pour dissiper la confusion, régnant dans notre Esprit, soit : 1) l’entraînement aux Corps Illusoires; 2) l’entraînement au Yoga du Rêve; 3) l’entraînement au Yoga de la Luminosité. Entraînement au Corps Illusoire 1- Corps Illusoire impur Le corps impur réfère au corps grossier, à notre propre corps physique. Dans le monde relatif,  l’être que nous sommes se présente sous trois aspects particuliers,  soit : a) la forme; b) la parole; c) la conscience. La pratique visant à considérer le corps dans son ensemble comme illusoire, c’est-à-dire vide d’existence propre, va consister à regarder chacun de ses aspects comme étant incapable d’exister seul, séparément. Nous dirons qu’ils sont Vacuité. A) Forme - Vacuité : considère toute forme comme dépourvue d’existence propre, ou vide. Le but de cet exercice est d’en arriver, sans effort, à considérer le monde physique dans son ensemble comme tout à fait illusoire. Procédé  1 : Se regarder, entièrement nu, dans un miroir et observer tous les détails de son corps. Procédé  2 : a) Devant le miroir, verbaliser les qualités physiques de son corps. b) Devant le miroir, verbaliser les défauts physiques de son corps. c) Être attentif aux émotions ressenties dans chaque cas. d) Fermer les yeux et dissoudre l’image du corps retenue dans chaque cas. e) Méditer sur le phénomène Apparence -  Vacuité. B) Son - Vacuité : considère tout son comme dépourvu d’existence propre i.e. pour être entendu, un son doit reposer sur l’existence de divers facteurs dont une source d’émission, un certain volume, être à la portée d’une oreille ... Le but de cet exercice est de constater la réaction spontanée et automatique de la conscience sonore à l’émission d’un son, quel qu’il soit, comme s’il s’agissait d’un écho en montagne ou d’une réverbération illusoire. Procédé : Écouter l’écho d’un son émis dans un corridor, un tunnel, une vallée, une grande pièce … etc. Le son émis peut être un cri, un chant, un mot, un mantra … etc. C) Conscience - Vacuité : considère la conscience mentale individuelle, appelée aussi « Conscience affligée », comme dépourvue d’existence propre. Le but de cet exercice est de nous rendre compte du peu de contrôle que nous avons sur l’apparition et la disparition de nos pensées, mais aussi sur l’importance de les laisser-aller, de ne pas les retenir. Dès l’instant, où nous les retenons, elles nous font subir une variété d’émotions, heureuses ou malheureuses.
Forme - Vacuité ATELIER 2A Accueil Fondements Bardos Phowas Ateliers Q - R Liens Forum Glossaire Petit Guide sur la traversée des Bardos
Monde Illusoire - Conscience Base-de-Tout - Toute chose est composite - Existence :   Une-Indivisible-Permanente - Non-Existence : Apparences
 Corps illusoire - Forme - Vacuité - Son - Vacuité - Conscience - Vacuité
Apparences-Entraînements - Corps Illusoires: pur -impur - Yoga du Rêve - Yoga de la Luminosité
Conscience - Vacuité - Conscience affligée - Apparition des pensées - Apparition des émotions - Laisser-aller
Vous êtes maintenant invité à éxécuter la première section du second Atelier portant sur le corps illusoire impur, avec accent sur la perception de la Forme comme Vacuité! Cliquez sur ce bouton!!
Atelier 2A
© Angulimala 2013