© Réchoungpa 2015
Accueil Voies Lignées Adhésion Culte Fêtes Q - R Liens

PROSTERNATIONS

Aspects techniques

Au temps du Bouddha, ses disciples ou les dignitaires de la ville visitée, offraient leur respect à ce Dernier en s’agenouillant devant Lui et en posant leur front sur ses deux Pieds. Depuis lors, cette coutume a été symboliquement maintenue! C’est pourquoi, à l’arrivée et au départ d’un temple, le pratiquant va se prosterner à trois reprises, devant une représentation du Bouddha en tenant une baguette d’encens qu’il déposera, si possible, dans un bol réservé à cette fin. Cette offrande peut aussi être faite en imagination! Debout, les mains jointes, nous offrons, avec respect et humilité, notre corps, notre parole et notre esprit afin qu’ils soient lavés de toutes impuretés. Nous élevons nos mains jointes, au niveau du front, de la gorge et du cœur en énonçant les trois syllabes sacrées OM, AH, HOUNG. Puis en s’agenouillant, on récite la prière du refuge : « En le Bouddha, le Dharma et la Noble Communauté, je prends refuge, jusqu’à l’Éveil! Par la pratique du don, et des autres vertus : moralité, patience, diligence, contemplation, sagesse, puissé-je réaliser l’état de Bouddha, dans les meilleurs délais, pour le bien de tous les êtres. » Une fois agenouillé par terre, nous déposons nos deux mains sur le sol, puis, nous ouvrons  les deux paumes vers le ciel, comme si nous soutenions les deux pieds du Bouddha. Ensuite, nous nous inclinons, en posant notre front sur nos deux paumes, comme si elles étaient les  deux pieds de ce Dernier. A noter, que la façon de faire varie selon que nous appartenons à un groupe zen, Gueloug, Sakya ou autres!  Pour qu’elle soit considérée comme vraiment méritoire, la prosternation doit être empreinte des quatre dispositions d’Esprit suivantes :  
Écoles
Culte
Suivante Précédente Pratique du Dharma