© Réchoungpa 2015
Accueil Voies Lignées Adhésion Culte Fêtes Q - R Liens

TEMPLE & AUTEL

Peu importe la religion concernée, la fonction principale de tout Temple est de rassembler et de créer une atmoshère propice au recueillement et à la pratique! A cet égard, les Temples bouddhistes ne font pas exception à la règle! Voyons, de plus près, ce qui les caractérisent! Un Temple bouddhiste est construit selon des normes architecturales spécifiques. Ces normes s’inspirent d’une symbolique doctrinale bien établie! Par exemple, les quatre marches du porche d’entrée symbolisent les quatre niveaux d'attention préconisés par le Bouddha, dans le Sattipathana Sutta, i.e. l’attention au corps, l’attention aux sensations, l'attention aux perceptions du monde extérieur et l’attention aux pensées. Dans la même veine, voici la symbolique rattachée à d’autres parties de la construction : a) la porte d’entrée  b) la marquise au-dessus du porche   c) les trois niveaux du temple d) les lotus qui garnissent les murs   e) la roue entre les deux biches  À l’extérieur du Temple, nous pouvons retrouver la présence de moulins à prières et celle de drapeaux de prières. Plus vaste est la surface couverte, plus l’ardeur des pratiquants est manifeste. A proximité du Temple, il est fréquent de rencontrer la présence d'un ou de plusieurs (8) stupas. Ces constructions, de dimensions parfois impressionnantes, servent, soit à loger des reliques d’un grand Maître de la Lignée, ou encore, pour symboliser la Réalisation des trois Corps d’Éveil, chez tous les pratiquants. En circumambulant autour d’un stupa, les pratiquants peuvent réciter des mantras ou méditer! En certaines occasions, des moines construisent un ou plusieurs Mandalas avec du sable coloré. Ces constructions répondent à des règles géométriques très strictes. Ils servent, notamment, de supports à la méditation sur l’impermanence! Ils seront détruits, après un court laps de temps, puis dispersés dans un cours d’eau avoisinant. A l’intérieur, chaque Temple dispose d’un ensemble de statues ou de statuettes représentant des Bouddhas et des Bodhisattvas. Certains possèdent un lien particulier avec la Lignée de pratique. La représentation du Bouddha Shakyamouni est très répandue! Les murs et les plafonds sont peints de couleurs vives et illustrent divers symboles, dont : les huit signes auspicieux. De nombreuses thankas, i.e des broderies illustrant un Bouddha ou un Bodhisattva, trônent dans des endroits stratégiques. Des copies du Kangyour (108 vol.) ou du Tengyour (240 vol.), qui regroupent l’ensemble des Enseignements du Bouddha, sont habituellement disposées dans des niches appropriées! Des instruments de musique tels : des tambours, des cymbales, des trompettes, des cors ...   utilisés à l’occasion de certains rituels, sont disponibles. Une pratique quotidienne devrait inciter tout pratiquant à se prévaloir d’un environnement propice à l’expression de sa dévotion! Dans cette perspective, il aura tôt fait de se monter un petit autel sur lequel seront présentées diverses offrandes. Par exemple, sur une nappe de couleur rouge écarlate, entrecroisée d’une nappe jaune safran, il disposera 7 petits bols remplis d’eau safranée; 7 grands bols remplis de riz, de fruits, de nourriture, de fleurs; il y placera une ou plusieurs statuettes de Bouddhas ou de Bodhisattvas; il exhibera un ensemble de bougies; un ou plusieurs coquillages; il disposera d’un instrument de musique réel ou en miniature; de tormas; d’encens ...  En fait, toutes offrandes agréables peuvent y être présentées! Chacune de ces offrandes peut témoigner, ou non, d’une signification symbolique particulière. Par exemple, une première offrande pourrait viser l’apaisement de l’avidité, suscitée par nos passions; une seconde, peut viser la purification des voiles qui recouvrent notre Esprit, nous empêchant de voir la vraie Nature des phénomènes; une troisième offrande pourrait nous inciter au détachement ... Bien sûr, les Bouddhas et les Bodhisattvas, ayant atteints un Monde inconditionné et immatériel, n’ont pas besoin d’offrandes pour susciter leur intérêt à notre égard! En fait, il faut comprendre que toutes ces offrandes sont destinées à établir un pont, à resserrer les liens nous unisssant à ces Derniers, tout comme le faisaient leurs contemporains, à l’époque, pour souligner leur appréciation et leur respect, lors de leur passage dans leur village! De même, la présence de thangkas, de posters, ou d’images appropriées, sur les murs, tout autour, favoriseront l’identification, la dévotion, la confiance, la sérénité et l’assiduité dans la pratique!  L’usage d’un Mala (chapelet), ou l’utilisation d’un Vajra ou d’une Cloche peut s’avérer  nécessaire, selon le rituel concerné. Il va de soi que la propreté des lieux est primordiale!
Écoles
Culte
Suivante Précédente AUTEL INDIVIDUEL INTÉRIEUR EXTÉRIEUR Pratique du Dharma