© Réchoungpa 2015
Accueil Voies Lignées Adhésion Culte Fêtes Q - R Liens

PRIÈRE AUX MOURANTS

1/4

Introduction

La prière destinée aux êtres sensibles, en phase de transmigration, a été composée au VIIIe siècle, par le grand Maître d’Orgyen Padma Sambhava. Elle s’inscrit dans le prolongement du Bardo Thödol. On se souviendra que ce dernier texte traite des divers États Intermédiaires (6), notamment, de ceux qui se succèdent après la mort.  Un des disciples de Padma Sambhava, nommé Tsogyel, a retenu et écrit cette invocation, puis l’a cachée en la montagne de Gampopel. Elle fut découverte par Karma Lingpa, longtemps après! Cette traduction provient du monastère de Dashang Kagyu Ling!  Dans son ensemble, cette prière, se compose de quatre segments distincts, qui sont récités, idéalement, en présence de la personne mourante, ou décédée depuis peu, afin qu’elle s’associe, autant que possible, à cette prise de conscience. Après son décès, elle sera récitée pendant 49 jours consécutifs! Les 4 segments de cette prière traitent des points suivants :   l’appel au secours fait aux Bouddhas et Bodhisattvas;   les vers-racines des 6 États Intermédiaires;   la délivrance du passage périlleux des États Intermédiaires;   la prière qui délivre des peurs. A noter que, en plus des cas spécifiques, cette prière peut être récitée aux profits de tous les défunts, soit quotidiennement ou à l’occasion, en tout ou en partie! Elle peut aussi être récitée à l’intention de tous les êtres sensibles, humains ou animaux. Selon le cas, vous avez une série d’intentions affichées, ci-dessous! L'appel au secours fait aux Bouddhas et Bodhisattvas  Après avoir offert, aux Trois Joyaux, des offrandes réelles ou imaginées, on s’adresse à eux avec dévotion, en tenant, si possible, un bâton d’encens ou une bougie entre les mains! Crépuscule des dernières Ombres! Flambeau qui pâlissez! Jour qui finissez! Éteignez-vous! L’immortel matin se lève et rayonne dans le Bouddha! Bouddhas et Bodhisattvas, qui résidez dans les dix directions, vous qui avez la compassion, la connaissance, l'oeil de la sagesse et l'amour. Vous, qui êtes le refuge de tous les êtres, par le pouvoir de votre compassion, venez en ce lieu! Acceptez ces offrandes, vous qui êtes plein de compassion, vous qui possédez la sagesse qui comprend, la compassion pleine d'amour, l'activité effective et le pouvoir infini de protéger. Vous qui êtes plein de compassion, secourez cet être! Il s'en va au-delà de ce monde, il va quitter ce monde, il fait le grand transfert, il n'a pas de compagnon, il est dans une grande souffrance, sans refuge, sans protection, sans secours. Les apparences de sa vie s'estompent, il va vers une autre existence, il entre dans l'obscurité profonde, tombe dans le grand abîme, pénètre dans la forêt dense. Il est pourchassé par son Karma, il s'en va dans un grand désert, est emporté par le grand océan, balayé par le vent du karma. Il va là ou il n'y a pas de sol ferme, il s'engage dans une grande bataille, est attrapé par le grand démon, terrifié par les messagers du Seigneur de la mort, il entre dans le devenir selon son karma. Sans aucun pouvoir, il doit aller seul, sans ami! Quand est venu le temps où il faut partir, vous qui êtes plein de compassion, accordez le refuge à cet être (.........), qui est sans refuge, protégez-le, secourez-le! Protégez-le de la grande obscurité de l'État Intermédiaire, détournez-le de la grande tornade du karma, protégez-le de la grande terreur du Seigneur de la mort, libérez-le du passage long et périlleux de l'État Intermédiaire. Vous les Compatissants, n'ayez pas une compassion trop légère, assistez-le, ne le laissez pas aller dans les trois Mondes inférieurs. Sans oublier votre promesse d'antan, faites jaillir, promptement, la force de votre compassion. Bouddhas et Bodhisattvas, que votre compassion, vos moyens habiles et votre pouvoir pour l'aider ne soient pas trop légers! Gardez cet être (........), dans votre compassion, ne le laissez pas sous l'emprise de son mauvais karma. Je prie les Trois Joyaux de le protéger des souffrances de l'État Intermédiaire. Puissent les souhaits, pour appeler les Bouddhas et les Bodhisattvas au secours, durer tant que le Samsara ne sera pas vidé! Samaya! 
Écoles
Culte
Suivante Précédente Segment 1 1 2 3 4 Pratique du Dharma IINTENTIONS