© Réchoungpa 2015
Accueil Voies Lignées Adhésion Culte Fêtes Q - R Liens

VOIE DU VAJRAYANA TIBÉTAIN

Les deux Écoles les plus connues en Occident, soient celles du Mahayana et du Vajrayana, sont transmises dans le Bouddhisme Tibétain. Elles se divisent en quatre grandes Lignées qui se fondent toutes sur les Enseignements du Bouddha Shakyamouni. Voir, ci-dessous, les informations pertinentes! Bien sûr, il faut préciser qu’une multitude de variantes se développèrent à l’intérieur de chacune de ces grandes Lignées! De plus, on doit y ajouter le Yungdrung Bön qui, à l’origine, était une religion chamanique, propre au Tibet pré-Bouddhique. Au fil du temps, il emprunta beaucoup au Bouddhisme d’origine pour devenir un Vajrayana non-Bouddhiste. Au total, le Bouddhisme Tibétain compte, environ, 50 millions d’adeptes.

Pratiques préliminaires

Dans le Bouddhisme Tibétain, les moines et les laïcs peuvent raffiner certaines pratiques suggérées par leur Guide spirituel, à l’intérieur de retraites plus ou moins prolongées, couvrant des périodes de 3 mois ou de 3 ans. Il est aussi possible de répéter, à volonté, ces cycles! La retraite de 3 mois réfère à la période de la mousson en Inde. Pendant cette période, le Bouddha et ses disciples demeuraient à la même place et se livraient à la méditation. A certaines occasions, le Bouddha s’adressait à ses disciples. De nos jours, la retraite de 3 mois offre l’opportunité de méditer sur  quatre prises de conscience capitales, que l’on appelle “Pratiques préliminaires communes” : Quant à la retraite de 3 ans, les adeptes s’y préparent par des “ Pratiques préliminaires spéciales”, appelées Ngöndros. Ces pratiques, appelées les 400,000, comprennent:

Accessoires - Rituels

Dans le Vajrayana Tibétain, les rituels font appel à des supports et accessoires diversifiés, comme : une représentation de Bouddhas et de Bodhisattvas par des Statues ou des Thangkas; par l’usage du Mala; du Vajra; de la Cloche; de la Conque; du Damaru; du Tambour;  de la Dague; du Bol chantant; du Cors; des gyalings; des Cymbales ... L’Autel est abondamment décoré de fleurs, de bols de riz, d’eau safranée, d’encens, de tormas, de bougies, de lampes à beurre, de statuettes ... Les murs sont ornés de thangkas diverses, de fresques très colorés. Il y a, aussi, étalement de textes sacrés!  Les chants et la musique y jouent, aussi, un rôle très important! En somme, tout est mis en oeuvre pour créer une atmosphère de dévotion et de recueillement!
Écoles
Voies
Suivante Précédente
LIGNÉES
FONDATEURS
PÉRIODES
REPRÉSENTANTS
NYINGMAPA
SAKYAPA
KAGYUPA
GUELOUGPA
Pratique du Dharma